Quel type d’entreprise racheter ?

entreprise racheter

Dans le cadre de l’acquisition d’une entreprise, le repreneur part en général d’une envie de se lancer dans le rachat sans piste précise à exploiter. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez lister les enseignes que vous ne voulez surtout pas reprendre afin d’affiner la liste. Quoi qu’il en soit, les Chambres des Métiers et BPI ainsi que les Chambres de Commerce France vous proposent des bourses spécialement dédiées à l’acquisition entreprise franchise ou hors franchise.

Le type d’entreprise à racheter

Le rachat d’une entreprise commence en général par le ciblage de la perle rare, c’est-à-dire celle qui a le profil idéal à racheter. Pour ce faire, il convient mieux de tenir compte de vos propres critères liés à la localisation, à l’effectif et la taille, au coût du projet de reprise, à la santé financière, ainsi qu’à la possibilité de prévoir si l’entreprise est en difficulté. Le choix se porte également sur le secteur d’activité qui vous attire en particulier. Pour information, chaque année, plus de 70 000 sociétés changent de mains dans le monde. Parmi ces enseignes cédées, les 60 % trouvent des acquéreurs sans même effectuer des annonces qu’elles sont à vendre. L’explication de ce phénomène est simple, l’acquisition entreprise est généralement une histoire de transmission. Les descendants prennent le relais dans la direction. Sinon, les collaborateurs peuvent également prendre la suite dans l’administration. À cela s’ajoute l’abondance des partenaires économiques comme le fournisseur, le gros client ou encore le concurrent. Le rachat de la société est donc d’ordre logique de fusion ou d’acquisition.

Les 40 % restant des entreprises à reprendre médiatisent leurs annonces de rachat en ligne. Il s’agit plutôt des enseignes avec des collaborateurs dans une PME ou ETI. La vente peut alors s’organiser dans de différents secteurs d’activité comme l’industrie, l’artisanat, le commerce, le service aux particuliers, l’hébergement, la restauration, la construction ou encore le transport et la logistique. Selon votre projet, le rachat d’une entreprise prend entre 5 et 24 mois si vous procédez aux démarches en ligne sur un site dédié comme ventes-entreprises.com.

Astuces pour trouver des entreprises à racheter

L’acquisition d’entreprise commence par la compréhension des critères de recherche. Vous devez alors vous poser des questions sur le type d’activité et la zone géographique d’implantation. Il convient également de choisir l’entreprise en fonction du niveau de chiffre d’affaires, de la rentabilité, du nombre d’emplois et de la catégorie. N’oubliez pas non plus d’estimer une fourchette de prix pour l’acquisition de la société. Une fois le profil de l’enseigne posé, vous pouvez ensuite commencer à poser des repères en exposant vos intentions de racheter une entreprise.

Les contacts nécessaires pour trouver la société sont nombreux. Vous pouvez demander à vos familles, des experts-comptables, des agents immobiliers, des notaires ou à des avocats. Il est possible également de vous informer dans la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) et dans les Chambres de Métiers de l’Artisanat (CMA). Les fédérations, les organismes professionnels et les franchiseurs peuvent également vous fournir une longue liste d’entreprise à vendre en fonction de votre choix d’activité. À ces pistes s’ajoutent aussi les sites spécialisés dans le rachat d’une entreprise et les bourses d’échanges. Avec tous ces contacts, vous pouvez facilement trouver quelques sociétés qui répondent à vos critères.

Conseils pour bien choisir sa future entreprise

Une fois que le triage est fait, il est temps maintenant de procéder à l’étude approfondie des informations collectées auprès du site spécialisé dans la cession d’entreprise. Il est indispensable de demander la copie des comptes de résultat, la copie des trois derniers bilans et la copie du bail commercial. Il convient également de demander les actes de propriétés si vous prévoyez d’acheter les murs. Vous devez aussi exiger la copie du contrat de franchise et la copie des contrats de travail des collaborateurs. L’entreprise doit vous fournir aussi les attestations de conformité et une liste du matériel cédé.

Dans certains cas, le vendeur peut vous fournir une évaluation et un diagnostic économique de son entreprise. En vous basant sur tous ces éléments, vous pouvez avoir une idée précise de la société. Les rencontres avec les vendeurs vous permettent aussi de trouver des réponses à certaines questions sur la potentialité de l’entreprise à se développer sur le marché.

Évaluer le prix de cession d’entreprise

L’analyse des points faibles et des points forts de chaque rachat entreprise sur le marché est souvent complexe. Pour ne pas faire le mauvais choix, il est recommandé de solliciter le service d’un expert-comptable et d’un avocat. Ces experts du droit et des chiffres vous guident dans l’évaluation chiffrée de la société selon 2 approches standards.

D’une part, l’approche dynamique dans l’acquisition d’une entreprise consiste à déterminer sa valeur en fonction de ce qu’elle rapporte. Cette méthode vous permet d’évaluer les futurs revenus de la société. De l’autre part, l’approche comparative a pour but d’évaluer le prix de l’entreprise à reprendre par rapport aux prix de cession sur le marché.

Réticence sur la transformation numérique des entreprises
Business : découvrir l’exemple du jeune entrepreneur Paul Morlet