Pourquoi et comment réussir sa transformation digitale ?

transformation digitale

Une entreprise qui évolue dans un marché moderne où le numérique est partout ne peut pas faire l’impasse sur la digitalisation. Cette dernière est devenue un enjeu crucial permettant de répondre aux nouveaux challenges de collaboration et d’expérience client. Passée d’une simple révolution à une vraie nécessité pour la numérisation des activités, la transformation digitale devient un concept phare très adopté par les entreprises du 21e siècle. Mais alors, encore faut-il mettre en avant l’importance d’établir une telle stratégie au sein de l’entreprise ? C’est la raison pour laquelle la transformation digitale va être décryptée dans les moindres détails.

En quoi consiste la transformation numérique et comment l’adopter ?

Avant de s’attarder sur l’importance de la transformation digitale au sein d’une entreprise, il serait plus judicieux de s’intéresser d’abord à sa définition. De cette manière, vous pouvez la comprendre au mieux pour adopter la meilleure façon de l’introduire au sein de la boîte. Pour aller droit au but, la transformation numérique est un processus visant à intégrer les technologies digitales dans l’ensemble des activités de l’entreprise. Le fait d’introduire une telle innovation dans une telle plateforme revient alors à revoir toutes les méthodes que les chefs et les dirigeants d’entreprise ont tendance à utiliser auparavant.

Effectivement, la numérisation des activités implique de nouveaux modes d’usages et de fonctionnements de certains outils à la pointe de la technologie. De ce fait, l’adoption d’une telle technologie peut se présenter comme une nouvelle source de productivité pour l’entreprise. Il s’agit certes d’un mode de gestion qui ne manque pas de la rendre plus forte sur le marché. Pour en savoir plus sur la transition numérique, ce site peut vous être d’une grande aide www.mcaseed.com.

Mais alors, quel est l’intérêt d’investir dans les technologies digitales ? Si l’on croit à une étude menée sur ce sujet, près de 57 % des dirigeants ayant choisi d’introduire cette stratégie au sein de leurs activités ont eu le plaisir de voir leur chiffre d’affaires monter comme une flèche. 80 % d’entre eux ont même affirmé qu’une société, peu importe la nature de ses activités, a besoin de se digitaliser pour innover. À vrai dire, la digitalisation permet à une boîte d’identifier au mieux les nouveaux besoins et les nouvelles exigences de la clientèle. Le but étant de se conformer, dans la mesure du possible, à leurs attentes. À ce stade, la transformation digitale contribue énormément à la valorisation de son image de marque. Elle assure l’accroissement de la connexion entre les collaborateurs, etc.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cette vidéo :

Bien se renseigner pour réussir sa transformation numérique

Il s’agit entre autres de la première règle d’or de la transition numérique. Elle se décompose dans la majorité des cas en 3 actions. Il y a dans un premier temps la phase d’impulsion qui vise à sensibiliser les équipes et les collaborateurs avant de se jeter à l’eau. Cela fait, vous pouvez passer à la deuxième étape qui consiste à créer un roadmap. Ce dernier a un seul et unique but, celui de statuer sur l’ensemble des objectifs que l’entreprise souhaite atteindre. Ainsi, cette phase vous permet de définir les cibles pour mieux choisir les outils les plus adaptés. Vous pouvez également identifier les principales raisons qui vous poussent à vous y mettre. Pour information, le roadmap se fait en trois étapes principales, à savoir : la création du plan de numérisation, le développement des produits et services de l’entreprise, ainsi que la modification de la structure sur laquelle est basée la boîte en question.

Après, la troisième phase consiste à aligner les canaux internes et externes. Elle a pour sa part une optique relativement simple, celle d’harmoniser la transformation digitale. En outre, cette phase implique également l’introduction d’un extranet et intranet. Le premier est un outil permettant à l’entreprise de communiquer en permanence avec sa clientèle, ses prospects et ses partenaires. L’intranet permet, quant à lui, de mieux interagir en interne, c’est-à-dire entre les membres de l’équipe, les employés et les collaborateurs.

Aligner son équipe pour réussir sa transformation

Votre équipe est celle qui restera toujours à vos côtés du début jusqu’à la fin de l’exécution de vos projets. Ainsi, elle doit avant tout être celle qui connaît le mieux tous les changements opérés au sein de l’entreprise. Pour l’équipe marketing et commerciale en particulier, elle travaille souvent chacun de ses côtés bien qu’elles fassent partie des deux entités prenantes les plus concernées par les expériences clients et les processus d’achat. Ces équipes ont des relations virales, mais qui sont très complémentaires et le plus souvent génératrices de frictions. De ce fait, elles doivent être sensibilisées au mieux pour réussir sa transformation.

Pour ce faire, vous pouvez par exemple intégrer une formation spécifique. La mise en place de cette dernière doit être réalisée avant la création du roadmap afin de briefer et de mobiliser l’équipe dans l’intégration des solutions technologiques apportées par la nouvelle stratégie de gestion. N’oubliez pas que le but est ici de leur apprendre à bien utiliser les outils numériques afin d’assurer une exploitation et un développement au maximum. Dans ce sens, il est possible de recruter des experts externes pour donner la formation. Il est également possible qu’un membre du personnel soit assez professionnel et expert pour former l’ensemble de votre équipe.

Le déploiement des outils nécessaires

On suppose ici que votre équipe connaît déjà tout ce qui se passe au sein de l’entreprise, et que le roadmap a bel et bien été créé. À ce stade, vous êtes maintenant prêt à passer au déploiement des ressources matérielles nécessaires pour garantir la réussite de votre transition numérique. Parmi les outils que l’on recommande toujours, il y a d’abord les logiciels SAAS, qui sont d’ailleurs la base. Ces outils vont envahir vos activités et bouleverser la façon dont votre équipe travaille. À vrai dire, ces logiciels seront présents dans tous les services.

En effet, il existe actuellement plusieurs types de logiciels qui s’adaptent parfaitement à tous les cœurs d’activités. Il y a par exemple les outils dédiés à la comptabilité, au commerce, aux Ressources Humaines, etc. De son côté, le marketing accueille également son CRM ou Customer Relationship Management. Ce dernier est un logiciel qui permet de piloter et de centraliser les ventes, le marketing et le support client.

Le Cloud computing, un autre levier de croissance par excellence

Qui dit SAAS dit forcement « Cloud computing ». Ce dernier est également une autre innovation apportée par la digitalisation. À titre d’information, le Cloud désigne la fin des serveurs qui ne font pas bien leurs jobs et qui plantent tout le temps. Ces désagréments ont tendance à vous mettre sur les nerfs et engendrent des impondérables coûts de maintenance et de mise à jour. Par contre, le « Cloud computing » est une solution à la fois efficace et pratique.

Il permet de stocker, de manière ergonome, les données avec une sécurité sans faille. Le stockage de données dans les nuages permet en effet d’avoir accès aux données des clients et de l’entreprise depuis n’importe quel support relié à une connexion internet. Cette solution dématérialisée facilite grandement le travail en ligne et se veut en même temps très collaborative.

La transformation numérique, un tournant obligatoire pour les entreprises

Actuellement, le numérique s’annonce comme un tournant qui brise toutes les sphères de l’activité économique de la planète. Le fait est que ce tournant a nécessité des changements et de la vitesse. Elle pourrait donc constituer une menace majeure pour les entreprises québécoises. Bien sûr, le monde économique est en constante évolution, il est actuellement en mode forcé. La raison de cette accélération est principalement due à l’émergence des nouvelles technologies numériques et à leur utilisation à grande échelle. Ces technologies impliquent, entre autres, la dématérialisation des processus de travail et la numérisation des anciennes façons de faire. Le tout pour un univers virtuel et hyperconnecté. Par conséquent, les entreprises d’ici doivent s’adapter si elles veulent réussir, survivre et prospérer.

La numérisation fait reculer 40 % des entreprises ou les écarte complètement de la concurrence. Les entreprises ont encore le temps de réagir, mais beaucoup d’entre elles ne semblent pas encore avoir pris conscience de cette nécessité, selon une étude récente.

Une étude mondiale menée par le Global Center for Digital Business Transformation auprès d’environ 1 000 décideurs de 12 secteurs d’activité et de 13 pays a examiné l’impact de la numérisation sur les entreprises. De nombreux marchés, dont celui des services financiers, évoluent plus rapidement que jamais. La transformation est si forte que même les entreprises établies peuvent être confrontées à des problèmes existentiels.

Près de la moitié des entreprises touchées par la numérisation

La plupart des cadres interrogés considèrent la numérisation comme positive pour les entreprises et la société. Les trois quarts d’entre eux pensent qu’elle sera source de progrès, 72 % pensent qu’elle profitera aux clients et 66 % pensent qu’elle donnera aux individus un plus grand pouvoir de décision.

Cependant, on estime que 40 % des entreprises des secteurs étudiés se retrouveront dans un environnement concurrentiel complètement modifié au cours des cinq prochaines années en raison de la transformation numérique.

Il est choquant de constater que, malgré l’impact significatif de la transformation numérique, 45 % des décideurs ne pensent pas qu’il s’agisse d’un problème pour le conseil d’administration.

Seuls 25 % des entreprises s’attaquent activement à ce problème, 43 % semblent ignorer les risques. En Allemagne, seules 21 % des entreprises interrogées ont une personne responsable des questions numériques.

Une étude de l’université d’Oxford faite en 2016 annonçait que près d’un emploi sur deux était menacé par le numérique (47%).  Dès lors qu’un un emploi peut être automatisé à 70%, il est à risque.

Les changements numériques sont rapides

Chaque marché industriel et chaque entreprise passe de l’ère de l’information à l’ère numérique. De nouveaux acteurs rapides du marché et des entreprises traditionnelles innovantes créent une pression énorme sur tous les acteurs du marché. Un passé réussi ne garantit pas un avenir réussi et l’attente n’est pas une option. Les entreprises ont besoin d’une stratégie numérique dès maintenant pour les aider à façonner et à diriger la transformation numérique.

La numérisation est perçue comme une menace plutôt que comme une manifestation d’opportunité. Par exemple, de plus en plus d’organisations se rendent compte que leur gestion de l’information est dépassée. Cela a un impact négatif sur toutes ses activités internes et externes. Plus précisément, ces organisations ont remarqué qu’elles ont de moins en moins de fonctions au niveau de la collaboration. Cela conduit à une perte de réactivité. Cependant, cette chaussure a des performances au niveau de la collaboration externe. Ils ont souvent du mal à répondre aux besoins des fournisseurs ou à fournir un bon service client. Dans les deux cas, le problème est le même. L’un des fournisseurs a été numérisé et n’utilise plus le papier comme outil de transaction. En plus d’effectuer des transactions numériquement, les clients ont besoin de plus en plus de services en ligne.

En tant qu’acteurs numériques prospères dans le monde industriel, nous sommes malheureusement souvent laissés pour compte par les changements de ces acteurs industriels. Comprendre ce phénomène, qui a un potentiel d’innovation sur le terrain et pour notre développement, est essentiel pour l’accompagner et l’anticiper au mieux, avec les acteurs de l’entreprise.

Protéger sa propriété intellectuelle en engageant un avocat à Bordeaux
Qu’est ce que le sponsoring et à quoi peut il servir pour mon entreprise ?