Recherche d’emploi : quel parcours suivre ?

Recherche d'emploi

Rechercher un emploi n’est pas une tâche aisée, notamment dans ce contexte économique inhabituel. Pour allier efficacité et fiabilité, privilégiez la qualité aux dépens de la quantité. Vous verrez, c’est un plus qui fera la différence. À ce jour, il n’y a pas de solution « miracle » pour décrocher l’emploi ambitionné. Toutefois, vous devez tenir compte de certains critères et de méthodes à respecter en vue d’optimiser cette phase de recherche. Le but étant de convaincre et réussir.

La bonne stratégie de recherche

Les offres d’emploi rédigées par les recruteurs vous permettent de connaître leurs attentes et leurs besoins. En premier lieu, vous devez garder en tête qu’en tant que demandeurs d’emploi, vous devez être attentif sur les critères de sélection. Ces derniers peuvent être variés et nombreux (par exemple : la nature de l’activité, la rémunération, la taille de l’entreprise…). L’entreprise, qui recrute, a elle aussi ses propres critères d’exigence, à savoir l’âge, l’expérience dans le domaine, la situation matrimoniale, la proximité du domicile, le salaire, etc. Au final, le recrutement est donc l’issue d’un compromis entre le recruteur et vous.

Une recherche d’emploi implique une méthode particulière. Vous devez donc :

– Déterminer votre champ de recherche, c’est-à-dire savoir si votre quête est ciblée ou à contrario opportuniste. Par exemple, pour la première option, avec votre diplôme d’ingénierie informatique, vous souhaitez exercer dans une enseigne de renom en France. En revanche, si votre recherche est opportuniste, avec ce même diplôme, vous examinerez toutes les offres qui correspondent à votre profil. Vous serez prêt à vous engager dans le département développement ou production en France comme à l’étranger.

– Mettre en place votre planning et vous fixer des étapes pour réorganiser votre démarche, si besoin est.

– Préparer une fiche de suivi pour chaque entreprise.

– Vous faire une idée précise de l’état du marché de l’emploi dans les différents secteurs d’activité.

– Vous familiariser avec les différents outils de recherche existants.

– Aviser votre entourage de votre démarche de recherche d’emploi.

– Ne pas attendre l’obtention de votre diplôme pour entamer les recherches. Il vaut mieux ainsi anticiper.

Il est à noter que les organismes tels que le village de l’emploi peuvent également booster votre carrière en très peu de temps. Chaque village de l’emploi avis ne tarit pas d’éloges sur leur savoir-faire. Ils sont à même de vous proposer un meilleur emploi en un temps record et d’activer le process de lancement de votre carrière.

La rédaction du CV

Vous devez soigner la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation, car ceux-ci sont le reflet de votre image et de votre personnalité. C’est un passeport pour votre ouverture à l’emploi. Concernant le fond de votre CV, il doit être détaillé, concis et renseigne sur les compétences et acquis que vous avez à partager avec votre employeur. Dans sa forme, il doit se conformer au format « standard » afin que le recruteur puisse rapidement connaître les informations dont il a besoin.

Les informations qui seront mises en avant sont :

– Votre identité, âge et adresse, etc. ;

– Vos formations (présentez-les de la plus récente à la plus ancienne) ;

– Les langues étrangères que vous pratiquez ;

– Votre expérience professionnelle et vos précédentes carrières ;

Les techniques et les logiciels que vous maîtrisez ;

– Vos hobbies ainsi que votre centre d’intérêt.

Idéalement, un CV d’une page est largement suffisant. Les entreprises et les stages doivent être visibles et lisibles. Il en est de même pour les établissements d’enseignement dans lesquels vous êtes passé. La nature de votre stage ne doit pas dépasser deux lignes au maximum. Adaptez votre CV selon l’activité de l’entreprise au sein de laquelle vous postulez et faites ressortir des points clés en rapport avec l’offre d’emploi. Attention, toute tricherie n’est pas une bonne idée. Si vous vous servez d’un logiciel pour rédiger votre CV, traitez une attention particulière sur le choix des mots-clés.

Le contenu de la lettre de motivation

En complément du CV, la lettre de motivation apporte des renseignements annexes invisibles sur le premier document. Celle-ci doit refléter le juste équilibre entre la nature des offres d’emploi et le profil du postulant. Elle doit s’aligner à toutes les situations : réponse à une société qui a retenu votre profil et dont l’annonce a été diffusée sur le net, candidature spontanée… La lettre de motivation est en aucun cas un courrier standard. Même s’il s’agit d’une candidature spontanée, évitez les réponses toutes faites comme « je suis prête à accepter toutes les opportunités au sein de votre entreprise ». Faites plutôt référence au poste que vous briguez.

À travers votre lettre de motivation, montrez que vous vous êtes informé sur l’entreprise et que vous connaissez son domaine d’activité, ses produits et services, son ADN, ses valeurs, sa taille, etc., mais sans les renseignements comme « votre CA est de, vous êtes le leader dans le domaine du…, ou encore vous êtes côté à la bourse de… Ces informations n’apportent pas de valeur ajoutée pour votre motivation. Vous devez leur prouver que votre profil de formation et votre expérience professionnelle, vos engagements ainsi que votre personnalité parlent en votre faveur. Montrez au recruteur que vous pouvez apporter votre contribution à l’entreprise en mettant vos qualités en avant et en vous basant sur des exemples réels.

Le travail de préparation

La lettre de motivation ne doit pas être à l’opposé de ce que vous avancez devant le recruteur. Pour cela, il est indispensable de faire un travail préalable. Cette lettre doit être convaincante et donner envie au lecteur de la parcourir afin de mieux vous connaître. Avant l’envoi de votre CV et de votre lettre de motivation, vous devez veiller à la qualité rédactionnelle et à l’absence de fautes d’orthographe. Une petite faute quelle qu’elle soit pourra impacter sur votre image et ce n’est pas ce que vous voulez. Si jamais vous avez un souci au niveau de l’orthographe, faites-vous aider. N’hésitez pas à relire et à relire vos documents avant de les envoyer.

Puis, assurez-vous que devant le recruteur, vous pouvez commenter et illustrer tous vos propos et chaque information contenue dans votre CV et lettre de motivation. Cet exercice doit être réalisé en amont avec un interlocuteur afin de préparer l’entretien d’embauche. N’oubliez pas avant de parler de vous, il est important de bien vous connaître, notamment l’image que les autres ont de vous. Ce type de bilan peut se faire avec un spécialiste dans ce domaine. Ce travail de préparation peut s’avérer être ardu et fastidieux, mais il est toujours payant, alors ne le zappez pas !

L’entretien d’embauche : une démarche fignolée avec soin

Un entretien de recrutement est une rencontre, un tête-à-tête entre vous et le recruteur. Cela reste toujours intimidant. Mais ici, pas question de perdre vos moyens, vous devez vous montrer à la hauteur. Avec une bonne phase de préparation, vous passerez facilement cette étape. Vous devez vous préparer à un échange. N’attendez pas seulement à répondre aux questions que l’on vous pose. Vous pouvez interroger votre interlocuteur sur le poste à pourvoir, l’entreprise et ses activités ainsi que l’organisation en interne. Cela lui démontre votre réel intérêt pour l’entreprise qui est un bon point pour vous.

Petite astuce : ne négligez pas l’aide-mémoire si des sujets qui vous tiennent à cœur n’ont pas été abordés. Vous pouvez également prendre des notes au cours de l’entretien de recrutement. Vous devez savoir argumenter sur votre savoir, votre savoir-être et votre savoir-faire. Par ailleurs, les demandeurs d’emploi peuvent être amenés à rencontrer une ou plusieurs personnes séparément ou ensemble, le même jour ou des jours différents. Ces étapes de sélections successives sont essentielles pour l’entreprise avant de vous donner son « feu vert ».

Franchise : avantages et fonctionnement
SCI : Comment ça fonctionne ?