Les devoirs et les obligations du débiteur

débiteur

Le débiteur est toute personne qui a acquis une obligation de paiement avec une autre personne ou entité. C’est l’obligation principale d’un débiteur lors de l’acquisition d’une dette, de la payer dans le délai convenu. Cet article va expliquer les obligations du débiteur.

Droits et obligations du débiteur.

 Lorsque vous demandez un prêt et signez le contrat, vous établissez une relation juridique entre vous, le débiteur, et le créancier qui vous prête l’argent. Dans cette relation juridique, vous êtes le contribuable. Vous êtes tenus de payer la dette dans un délai déterminé. Toutes les particularités de la dette sont établies dans le contrat, où le droit du créancier d’exiger le paiement de la dette est également précisé. Par conséquent, en tant que débiteur, votre principal devoir et obligation est de payer la dette. Dans le cas où elle ne pourrait être payée à temps, vous pouvez proposer au créancier un moratoire ou toute autre modification temporaire du contrat, ou même payer plus tard que la date correspondante, en ajoutant les intérêts moratoires. Selon le type de prêt, vos droits et obligations à son égard changeront. Par exemple, dans le cas d’un prêt hypothécaire, vous avez l’obligation de céder la maison si vous ne pouvez pas rembourser le prêt. En revanche, si la maison a une valeur supérieure au prêt qu’il vous reste à payer, vous avez le droit de percevoir la partie restante. Pour cette raison, si vous avez des prêts, des hypothèques ou des cartes de crédit et que vous souhaitez connaître vos obligations et vos droits, il vous est recommandé de vous laisser conseiller par des avocats qui connaissent ces contrats et les lois qui les sous-tendent. Pour plus d’infos, cliquez ici.

Dettes impayées

Si vous avez des dettes impayées, il est fort probable que, lorsque vous n’aurez pas payé depuis quelques mois, le créancier entamera un recours judiciaire pour recouvrer les dettes. C’est ce qu’on appelle un jugement d’injonction de payer, dans lequel le créancier exige le paiement des dettes de manière judiciaire. Si le juge accepte cette demande, le débiteur aura l’obligation de payer dans les 20 jours suivants. D’autre part, le débiteur a également le droit de s’opposer à la demande d’injonction de payer. Il y a plusieurs raisons de prétendre que la dette réclamée par le créancier est erronée : clauses abusives dans les contrats, droit de revendiquer des tiers, absence de documentation fournie qui justifie l’existence de la dette, incapacité à discerner le montant de la dette sans résolution judiciaire. Avant que l’injonction de payer ne soit émise, si vous avez des dettes impayées, vous pouvez profiter de la loi de la deuxième chance. Cette loi accorde à tous les débiteurs le droit de se déclarer insolvable et de restructurer ses dettes. 

Loi de la deuxième chance

 La loi de la deuxième chance comporte deux phases principales : dans la phase extrajudiciaire, l’objectif est de réduire les dettes du débiteur grâce à des rencontres avec l’ensemble des créanciers. Cette réduction consiste à appliquer un amortissement à toutes les créances et à proposer de nouvelles modalités de paiement en fonction de la capacité de payer du débiteur. Dans la phase judiciaire, si l’accord entre créanciers et débiteur échoue, la deuxième phase de la procédure commence. Dans ce cas, la première chose que vous faisiez est d’exécuter la faillite et de céder les actifs convenus. Toute la dette restante qui n’a pas pu être payée est éliminée avec la décision du juge. C’est ce qu’on appelle la prestation d’exonération de responsabilité insatisfaite. Cette loi s’applique aussi bien aux particuliers qu’aux indépendants et aux entrepreneurs. Vous pouvez réduire ou supprimer les prêts personnels, les cartes de crédit, les dettes publiques auprès du Trésor et de la Sécurité sociale, les microcrédits, les hypothèques, etc.

Accompagnements en Ressources Humaines et Management
Quelle est la missions d’un directeur informatique à la demande et en temps partagé ?