Venise a-t-elle inventé la mondialisation ?

Venise du 12 au 13 ème siècle, a probablement dépassé des économies jusqu’à lors connues. Certes Marco Polo a marqué nos mémoires, mais il a surtout été un voyageur plus qu’un commerçant averti.

Industries, commerces, administration, justice, spéculation, bourse, papier monnaie. Venise a inventé avant l’heure des concepts modernes. Au XIé siècle, Venise va se développer grâce à un savoir-faire unique : Fabriquer des bateaux, mais pas de manière artisanale. Un marché énorme s’offrait à Venise, les croisades. Transporter vers les terres saintes des dizaines de millier de croisés. pour la quatrième croisade, ce seront 4500 chevaliers avec chevaux, 9000 écuyers, 20000 fantassins et le matériel associé.

Pour ce il va falloir industrialiser donc regrouper tous les fabricants de bateaux dans une entité unique, l’Arsenal. Celui-ci sera géré comme une multinationale de nos jours : administrateurs, comptables, recruteurs, formateurs.

Mais aussi des filières d’approvisionnement en matière première , le bois. Un taylorisme avant l’heure avec du travail à la chaîne, des spécialistes par domaine, des tâches parfaitement décrites et traitées de manière optimale. Venise sera à cette époque, capable de sortir un bateau par jour, comme AIRBUS de nos jours.

Bien sûr, cette réussite va permettre de se développer sur toutes les routes commerciales autour de la Méditerranée, mais aussi vers le moyen orient, l’Asie, L’inde, la Chine. Venise devient l’exportateur des produits Italiens vers ces terres, mais aussi l’importateur des produits des autres contrées vers toute l’Europe.

Il faudra aussi inventer la première bourse d’échange et de compensation et gérer des taux de change!! Cette richesse se projette bien sûr sur l’ensemble de la ville et sa splendeur se construit dans ces périodes, développant une bourgeoisie et un niveau de vie incroyable.VENISE comptera presque 100.000 habitants à son apogée.

Mais, il y a un mais comme toujours. La spéculation associée à des ambitions démesurées va conduire Venise à sa déchéance :

  • Guerre avec son voisin, Gêne
  • Spéculation par la vente de parts de bateau non construits (tiens on connait ça ), amenant à un système
  • Pyramidal qui contribuera à l’effrondrement.
  • La matière première commence à se tarir et il faut aller la chercher plus loin en Europe et de fait augmenter les coûts et diminuer la qualité.
  • Mégalomanie de dirigeants, qui veulent toujours plus de richesse et de pouvoir.
    A cette époque le revenu moyen d’un Vénitien était 15 fois supérieur à un Londonien ou un Parisien.

Venise à donc mondialisé (en partie) entre le X et XV Siècle avec des concepts bien connus aujourd’hui :

  • Echange de matière première
  • Importation de main d’œuvre
  • Création de statuts hiérarchiques avec des droits sociaux
  • Optimisation des transports avec remplissage des bateaux à l’aller et au retour
  • Développement de filières de distribution pour écouler les produits.

Enfin n’oublions pas qu’au treizième siècle Venise était une république (type quatrième chez nous), avec un Doge élu par une assemblée de notables.

La croissance en longue vue ou bonne année 2015
Le capitalisme a plus de 5000 ans