Kakemono : quel modèle pour quelle utilisation ?

Il existe une multitude de possibilités pour choisir un kakemono à utiliser dans le cadre d’une communication publicitaire. En effet, déjà qu’il y a plusieurs types qui existent mais il y a également de nombreux formats adaptés à chaque besoin d’un annonceur. Les professionnels qui commercialisent cet outil de communication doit être flexible et proposer une gamme étendue pour que les clients puissent choisir suivant leur besoin et leur budget.

Les différents types de kakémono

Concernant les types de kakemonos, il en existe trois : le kakemono enrouleur (ou roll-up), le kakemono sur pieds (ou X-banner) et le kakemono suspendu. Le roll-up est le plus utilisé du fait de son petit format et qu’il peut être transporté partout. C’est donc l’outil de communication de prédilection pour une PLV (publicité sur un lieu de vente). Le X-banner présente à peu près les mêmes avantages mais il faut le monter et le démonter à chaque fois. Enfin le kakemono suspendu comme son nom l’indique est suspendu à un support pour une communication verticale très visible en hauteur.

Le format adapté pour chaque type de kakemono

Pour chacun des types de kakemono cité plus haut, il existe plusieurs formats adaptés selon les besoins du client. Pour le roll-up par exemple, il y a déjà un format standard mais qui n’empêche pas certains de concevoir des modèles avec des formats personnalisés. Plus le format est petit, plus le matériel est beaucoup moins cher. C’est d’ailleurs une des raisons qui font que beaucoup d’entreprises décident de choisir cet outil de communication car il peut avoir un faible coût alors que la visibilité est importante. Pour les kakemonos suspendus, la largeur peut varier de manière importante en fonction du contenu et du choix du client.

Quelques conseils pour que le kakemono soit efficace

Il y a quelques conseils utiles lorsqu’on conçoit le kakemono comme outil de communication afin qu’il soit efficace. Le premier est le fait de mettre le logo de l’entreprise tout en haut pour que ce soit tout de suite visible, même de loin. Les couleurs utilisés doivent être attirantes mais pas trop voyantes au risque de noyer le message à faire passer. Le texte doit être clair et avec des polices de caractères facilement lisibles de loin. Les informations qui sont contenues sur le support doivent être hiérarchisées de manière à ce que les éléments les plus importants soient tout de suite mis en exergue.

La carte de visite, votre premier acolyte professionnel
Le sticker : un outil publicitaire nécessaire pour une communication efficace